Paroles de tireur

the shooterEn février dernier, le magazine Esquire réalisait un scoop : une longue interview du commando de marine (Navy Seal) qui a abattu Ben Laden en 2011 au Pakistan.

Le tireur (shooter), resté anonyme pour des raisons de sécurité, connaît aujourd’hui de grosses difficultés de réinsertion après son départ des Seals : problèmes de vue, arthrose… Après 16 ans chez les Seals, il n’a plus d’assurance maladie sans parler d’une quelconque retraite parce qu’il n’a pas tenu durant les 20 années requises. C’est comme si, dit-il, « je n’avais rien fait durant 16 ans ». Mais il sait surtout, il le dit lui-même, qu’il se demandera sa vie durant si « cette nuit là, j’ai fait quelque-chose de bien pour mon pays ou d’horrible. »

L’article fleuve, signé Phil Bronstein, a fait grand bruit.  L’essentiel de ce reportage vient d’être recréé dans un remarquable film d’animation de 18 minutes et sous-titré en francais par Courrier International. La voix du reporter est bien celle de Bronstein mais c’est un acteur – toujours pour des raisons de sécurité – qui prononce les mots du « shooter ». Il y raconte cette fameuse nuit du 2 mai 2011 puis la paranoïa qui l’habite depuis.

Source

Author: François

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This