World war Z : désastre ou film catastrophe ?

world-war-z-chopper

Méga-production au tournage plus que rock n’ roll, World War Z,  s’annonce pourtant comme un très prometteur film-catastrophe, et l’un des tout premiers « films de zombies » juste interdit aux -12 ans. Le point sur les polémiques passées avec quelques bonus en plus.

Le pitch : World War Z raconte l’odyssée d’un employé des Nations Unies, Gerry Lane (Brad Pitt) qui parcourt le monde pour stopper une « pandémie zombie » menaçant l’Humanité.

Polémique

World war Z a tôt fait les choux-gras de la presse Outre-Atlantique avant même le démarrage du tournage ! Récap ici des principaux points chauds :

  • Le film, prévu initialement le 21 décembre 2012, serait si mal en point qu’il a exigé 7 semaines de tournage supplémentaires cet été (voir vidéo plus bas). C’est, semble-t-il, le final de World war Z, conçu originellement comme une trilogie, qui posait problème et exigé pas mal de réécriture de Damon Lindelof (Lost, Prometheus). La sortie est désormais calée sur juillet 2013.
  • D’après des indiscrétions, le réalisateur Marc Forster n’avait que 40 minutes de film exploitables une fois tout le budget de 170 millions $ dépensé. Qu’au regard des dépassements prévisibles (200-210 millions $ au total) Brad Pitt a dû faire des pieds et des mains pour trouver des financements supplémentaires (GK et Skydance production) destinés à éviter un enterrement de première classe au film…
  • Que Brad Pitt et Marc Forster (Quantum of solace, A l’ombre de la haine) – que Pitt avait pourtant choisi – ne se parleraient quasiment plus. Les problèmes ayant commencé très tôt puisque Forster aurait eu le plus grand mal à se décider sur le look et l’attitude de ses zombies (il faut dire que Paramount a exigé que le film soit susceptible d’écoper, au maximum, une interdiction aux moins de 13 ans aux USA… coton pour un « film de zombies »).
  • Que le scénario n’a strictement rien à voir avec le livre originel de Max Brooks qui l’a inspiré (voir plus bas). C’est, au départ, le créateur de la série Babylon 5, Michael Straczynski, qui avait écrit un premier traitement très proche du livre de Brooks. Le scénario, qui ne laissait pas assez de place à la star/producteur Brad Pitt, a cependant été complètement remanié par Matthew Michael Carnahan puis le final, à nouveau réécrit par Damon Lindelof.

Hollywood adore les histoires de films menacés de désastre. Parfois, la rumeur a raison – ça a été le cas pour le John Carter de Disney – souvent aussi elle se met le doigt profondément dans l’oeil comme pour Titanic… A voir la bande annonce de WWZ, on a plutôt le sentiment que le film va réussir son challenge. Il semble même qu’ils aient réussi leur coup sur un point clé : le look des zombies, transformés en hordes informes dotées d’une volonté collective, un peu comme les colonies de foumis légionnaires se déchaînant lors de la Marabunta. Plutôt malin parce que le look tranche avec ce qui a déjà été fait et évite trop de maquillages spéciaux coûteux susceptibles de grèver le budget et d’expédier le film aux enfers des – de 16 ans et plus.

Autres infos

L’avis de l’auteur du livre original

Max Brooks, dans cette courte interview par SFX, affirme ne pas être attaché au fait que le film fasse des infidélités à son livre.

Sur le livre original

World War Z ?

Ce bouquin passionnant a été écrit par Max Brooks (oui, le fils de Mel) ! Le récit est en fait une collection de témoignages, recueillis partout dans le monde après la fin de la « Crise » (l’épidémie zombie) par un observateur de l’ONU. Chaque témoignage (pêcheur chinois, militaire américain, homme politique sud africain, geek japonais…) est présenté comme une narration à la première personne ou une interview. Le coeur du récit n’est donc pas tant un pur divertissement (la survie aux zombies) qu’une série de ressentis psychologiques (traumatismes, perte, maladie mentale, syndrome post traumatique, choix politiques affreux) , bien écrits et souvent très émouvants, sur dix années de conflit. Il est en plus dispo en format poche…

World war Z, une histoire orale de la guerre des zombies, Max Brooks, Livre de poche, env. 7 €

Pour la bonne bouche, on pourra aussi regarder cette bande-annonce fictive de World War Z, réalisée voilà un an par un fan à partir d’un patchwork d’extraits de plusieurs films (L’armée des morts, Seven, La guerre des monde, Le jour des morts vivants…).

 

François

Author: François

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pubs zombies | L'OEIL A VIF - un blog par François Coulaud - [...] Titanic zombie ? [...]
  2. Romantisme zombie | L'OEIL A VIF – un blog par François Coulaud - […] les zombies pénètrent enfin le cortex du grand public grâce à de gros films catastrophes (World War Z) ou…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This