Etui magique ?

Colorés, rigolos, parfois solides, les étuis de protection pour smartphones sont avant tout des accessoires un peu mode. Le Pong ne joue pas dans cette catégorie : il prétend avoir quatre rôles spécifiques : protéger l’utilisateur contre les radio-fréquences émises par le mobile, offrir une meilleure réception grâce à une antenne intégrée à l’étui, fournir une meilleure autonomie au mobile et, of course, le protéger contre les chocs. Pipeau ou réalité ?

  • Moins d’ondes dans la tête ? : L’argument est invérifiable hors labo de mesure. Le magazine américain Wired a fait l’expérience sur le Pong avec un laboratoire indépendant. Et là, excellente surprise : l’étui renvoit bien l’essentiel (les 2/3 sur un iPhone 3GS) des radio-fréquences (proches des micro-ondes des fours domestiques) émises par le téléphone vers l’extérieur ! Ca ne veut évidemment pas dire que vous serez moins bien joignable (!) mais que les « mauvaises ondes » dans lesquelles baignent « normalement » le crâne et la machoire de l’utilisateur sont en grande partie redirigées dans la direction opposée à votre précieuse boîte crânienne. On pourra objecter que la nocivité des ondes émises par les mobiles n’a toujours pas été prouvée/invalidée mais, très concrètement, le Pong permet de causer durant des heures sans ressentir la classique sensation de chaleur intense contre la joue et l’oreille.

  • Meilleure réception ? : On a testé le Pong durant deux semaines d’affilée dans des bureaux au sud de Paris très mal desservis en 3G (hé oui, ça existe encore !). Là, force est de constater que le signal 3G saute très peu avec le Pong. L’antenne intégrée au corps de l’étui semble donc bien booster la réception du téléphone (un iPhone 4). Notre observation empirique n’a par contre pas été validée par le test « sérieux » de Wired (voir lien plus haut).

  • Meilleure autonomie ? : L’argument – assez logique – des fabricants du Pong c’est qu’avec un signal plus stable, le smartphone est moins souvent contraint de passer à pleine puissance pour se raccrocher ou rester connecté au réseau. La batterie est donc moins sollicitée et dure plus longtemps. Après test, la chose paraît authentique : on a grosso modo entre 30 minutes et une heure d’autonomie en rab en fin de journée avec le Pong (mais certainement pas les 46% d’autonomie supplémentaire argués par le fabricant). Ce bonus d’autonomie n’est par contre perceptible qu’en cas d’utilisation classique (conversation, réseaux sociaux, web), pas si vous sur-sollicitez l’électronique et la batterie du smartphone avec un jeu vidéo…

  • Antichoc ? La coque du Pong est conçu en polymère (agréable au toucher) résistant aux petits chocs ou chutes. Et quoi à propos du talon d’Achille du smartphone, son écran ? Et bien… heu, un film de protection – fourni – à coller sur l’écran ! Sympa pour éviter les micro-rayures mais clairement insuffisant pour amortir un choc direct sur la vitre ou une chute à plat sur l’écran.

 

L'ADDITION S'IL-VOUS-PLAIT !

Malgré une grosse faiblesse (protection d’écran), Pong est un produit convaincant avec des atouts techniques certains – que n’ont pas ses concurrents. C’est aussi une réussite esthétique puisqu’il protège sans interférer avec le design du téléphone. L’étui est fourni avec un film anti-rayures pour l’écran et une chiffonnette en micro-fibres. Compte tenu de ses « services ajoutés », son prix (à partir de 50 €) ne paraît pas excessif.

Dispo pour iPhones (version iPhone 5 à venir prochainement), Samsung Galaxy, smartphones HTC et Blackberry en plusieurs couleurs.

Le site du produit, est par ici. Il est pour l’instant commercialisé chez Ozondo.

 

 

 

 

 

François

Author: François

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This