Génériques inoubliables

Le coeur battant, la bouche sèche.

C’est comme ça qu’on attend la découverte d’un nouveau film mais c’est aussi comme ça qu’on peut découvrir un générique.

Esthétique, mise dans l’ambiance, créativité, pour moi cette séquence préliminaire à un film – les anglophones parlent d’ « opening titles » – s’apparente un peu à un baiser. S’il est bon, l’histoire d’amour avec le récit qui suit se présente sous les meilleurs auspices. S’il ne l’est pas ou s’il est juste banal, on accueille l’oeuvre à venir avec, au mieux, une petite indifférence, au pire, on a déjà décroché alors que le film n’a pas vraiment débuté.

Mais un générique extraordinaire peut même, parfois, devenir bien plus culte que le film qu’il sert !

Exemple avec l’ahurissante séquence d’intro du Lord of war avec Nicolas Cage (2005)

D’autres, s’ils ne surpassent pas le long-métrage qu’il servent, marquent durablement la mémoire au point de primer dans le souvenir. C’est le cas, pour moi, du générique du Vertigo d’Alfred Hitchcock (1958), de celui de La mort aux trousses (en anglais North by northwest) du même Hitchcock (1959) ou de celui de Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone (1966).

D’autres enfin, s’ils sont moins mémorables, relèvent quand même du petit exploit physique et technique tel le plan séquence de plus de trois minutes ouvrant le JCVD de Mabrouk El Mechri (2008).

Alors ami lecteur, si vous vibrez comme moi aux bons génériques, soyez heureux : un site internet d’accès gratuit a en effet entrepris de les compiler. Cette vraie merveille c’est le site français weloveyourname. Préparez-vous à la félicité, vous allez y dénicher de vraies perles en farfouillant à travers les âges !

Les anglophones pourront aussi consulter à profit l’une des bibles internet du genre : The art of the title, le classement très subjectif du genre dressé par le site de l’IFC ou encore notre récent post sur les affiches vintages de cinéma.

 

Author: François

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Affiches vintage | L'OEIL A VIF - un blog par François Coulaud - [...] Génériques inoubliables [...]

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This