Test: Razer Chimaera 5.1

On poursuit sur le théma micro-casque avec les forces et faiblesses d’un modèle haut de gamme de Razer pour Xbox 360 et PC.

  • Du gros son : Tant au niveau restitution sonore que spatialisation des sons, on reçoit du lourd dans les oreilles. Du dolby 5.1 grosse pointure !
  • Total confort : Le casque isole bien d’éventuels bruits alentour sans trop peser et permet un réglage séparé du son du jeu et de celui des conversations.
  • Préréglages efficaces : Trois réglages sonores sont possibles depuis la base. Gros son (graves boostées) pour les amateurs de grand spectacle, normal (selon nous tout à fait suffisant pour un bon équilibrage spectacle/utilité) et médium vitaminées pour ceux préférant se consacrer aux conversations et à la détection d’adversaires sournois.
  • Fait pour durer : Le casque dispose d’un arceau (pièce enserrant la tête et joignant les écouteurs au casque) en métal à toute épreuve. Il n’y aura pas de casse, c’est garanti !
  • Économie : Ici, aucune pile à insérer pour alimenter le casque sans fil. Celui-ci se recharge simplement en se posant sur sa base  (environ trois heures). Une fois à pleine charge, il fonctionne environ une dizaine d’heures (tout dépend de l’utilisation ou non des communications audio).
  • Design : La base servant à régler le casque sans fil profite d’un look laqué flatteur, particulièrement mis en valeur dans la pénombre grâce à une ligne d’éclairage faisant le tour du bas de la base.
  • Malin : Le micro est automatiquement ouvert lorsqu’on le bascule de la position rangement (redressée) à la position conversation (perpendiculaire au casque).
  • Stéréo : Autant il est efficace en 5.1, autant le casque ne convainc pas en stéréo toute simple.
  • Cheap :  Comment se fait-il qu’un produit haut de gamme soit équipé d’un bloc électrique au rabais, dont l’aspect (prise ET câble) n’inspire aucune confiance côté durabilité ?
  • Personnalisation : Si les trois préréglages vus plus haut (cf. préréglages efficaces) suffisent amplement au gamer moyen pour jouer, n’oublions pas que le Chimaeara est plutôt haut de gamme. Il est donc curieux que l’on ne puisse pas régler plus précisément les niveaux sonores  et les fréquences à privilégier comme le font la plupart des casques gamers « pro ».
  • Ergonomie : La profusion de boutons et de curseurs (son, micro muet, mode local en équipe…) sur le casque, sans être rédhibitoire, exige un petit temps d’adaptation.
  • Mode d’emploi : Le manuel en français, ça coûtait trop cher ?

L'ADDITION S'IL VOUS PLAÎT !

Ce micro-casque sans fil pour Xbox 360 et PC n’a quasiment que des atouts. Le principal : une belle autonomie. Il conviendra aussi bien au gamer moyen qu’à son compère plus hardcore. Mais les performances et le design soigné se paient au prix fort. À ce niveau de facture, il est regrettable de ne pouvoir customiser le rendu sonore comme on l’entend (pardon, elle était facile).

Razer Chimaera 5.1 : 200 €.

 

 

 

 

 

François

Author: François

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This