Correcteur d’orthographe : que vaut Antidote 9 ?

grand-test-alt

Faut-il passer à la nouvelle version du correcteur d’orthographe Antidote 9 que l’on soit un fidèle du logiciel canadien ou un ex-adepte de son concurrent toulousain, Cordial ? Avec la version 9 d’Antidote, beaucoup de choses ont changé. Nous avons soumis au logiciel notre traditionnel « texte monstrueux » – le même que dans les précédents comparatifs – pour avoir un repère d’évaluation. Comment s’en est-il sorti ?

Le concepteur canadien Druide promet avec Antidote 9 un produit « vraiment neuf. » Nous l’avons installé et lui avons soumis notre classique « texte monstrueux » : un document d’environ 10 000 caractères, balafré de 100 fautes d’orthographe et meurtri par 20 erreurs typographiques, déjà employé lors d’un comparatif avec le correcteur concurrent Cordial. Mais les nouveautés de cet Antidote 9 ne consistant pas à une simple mise à jour, nous avons ensuite attaqué notre même texte avec l’un des deux principaux nouveaux outils du logiciel : la correction stylistique.

Installation/intégration

Rien n’a vraiment changé dans la procédure d’installation du logiciel et dans son intégration automatique aux programmes (traitement de texte, navigateurs internet) installés sur l’ordinateur. Et c’est heureux : Antidote 9 s’implante rapidement et détecte sans omission les logiciels où il doit prendre place. Pour notre part, nous avons délaissé depuis un moment Word pour la suite bureautique gratuite Libre Office dans laquelle Antidote 9 s’est installé comme un charme même s’il s’agissait d’une version très récente (version 5.0.3). Même sans faute pour les plus récentes moutures des navigateurs internet Firefox et Chrome. Le moteur d’intégration est solide et extrêmement fiable : Antidote 9 peut être appelé à n’importe quel moment.

Test chiffré d’Antidote 9

Bilan chiffré du test

STATISTIQUES ANTIDOTE 9 (cliquez pour les résultats)

Fautes d’orthographes et de grammaires corrigées : 86/100 – 87/100 pour Antidote 8

Erreurs typographiques corrigées : 17/2016 /20 pour Antidote 8

Faux positifs (erreurs signalées à tort) : 36 pour Antidote 8

Fautes oubliées : 14 13 pour Antidote 8

 

Analyse des résultats bruts d’Antidote 9

Analyse des résultats bruts d'Antidote 9 (cliquez)

Le bilan d’Antidote 9 offre de bons, mais surprenants résultats : presque neuf fautes sur dix (86 %) sont corrigées. Antidote 9 fait, quasiment, match identique en matière de correction de faute et de grammaire avec Antidote 8 avec, curiosité mineure ou anomalie statistique, juste un petit point de moins.

On note par contre une vraie amélioration pour l’utilisateur du côté des « faux positifs ». Ces erreurs, signalées à tort, sont — carrément — moitié moins nombreuses sur la version 9 ! Avec 50 % en moins de faux positifs sur notre « texte monstrueux » par rapport à Antidote 8, le saut qualitatif vers l’éradication de cette plaie des correcteurs est impressionnant. Antidote 9 fait un grand pas qu’on pourrait résumer ainsi : une faute ou une anomalie signalée est, presque à chaque fois, réelle ! L’utilisateur reste seul juge : toutes les corrections proposées sont, comme naguère, expliquées dans de petites bulles contextuelles cliquables.

À noter enfin une amélioration mineure, mais réelle du côté des erreurs typographiques (85 % contre 80 % dans la précédente version d’Antidote). Ce bon bilan, savant mélange de stabilité et de réels progrès (faux positifs), ne permet pas, en l’état, de conseiller une bascule sur la nouvelle version 9. Mais celle-ci a encore un gros atout dans la manche : son nouveau volet proposant une assistance stylistique.

La grande nouveauté : le style !

L’assistance pour la correction du style – grande innovation de cette version 9 – répond aux mêmes impératifs d’ergonomie bien connus des utilisateurs d’Antidote : le texte affiché dans une grande fenêtre spécifique, les corrections soulignées avec des couleurs discrètes mais bien visibles. La correction stylistique porte sur trois volets principaux (toutes les images sont cliquables).

Antidote 9 écran (6)

A gauche un pan du « texte monstre » (non corrigé en orthographe et grammaire dans l’exemple), à droite les trois volets de correction stylistique.

Le premier volet stylistique concerne les répétitions, fléau qui alourdit considérablement les textes et peut accessoirement dénoter un manque de vocabulaire. Les mots ou termes répétés sont signalés dans tout le texte avec des couleurs et permettent, d’un coup d’œil, de décider ou non si la fameuse répétition se justifie et comment la corriger, par exemple grâce au dictionnaire complet intégré.

répétition signalée par Antidote 9.

Exemple d’une répétition signalée par Antidote 9.

Antidote 9 écran (2)

Cliquez sur un des termes concernés par la répétition, aussitôt ceux-ci passent en couleur vive pour être plus identifiables et faciliter l’interaction.

Un autre volet sur le côté droit de l’écran permet de voir combien de fois la fameuse répétition se réitère dans la totalité du texte. Pour corriger le tir, un clic droit suffit pour appeler le dictionnaire Antidote (voir capture cliquable plus bas) et trouver, par exemple, des synonymes. Croyez en quelqu’un qui fait énormément de répétitions dans ses premiers jets : cet outil s’avère instantanément indispensable !

dico antidote 9 ajout

Un dictionnaire ultra complet et d’une grande clarté.

Le second volet stylistique concerne les « tournures » : il ne rate aucune phrase très (trop) longue, cascade de compléments, formes passives ou impersonnelles (voir exemple ci-dessous) et permet de les retrouver d’un clic même dans un long texte. L’ergonomie est excellente (discrétion-efficacité) et facilite l’accès instantané à l’endroit à retravailler… ou pas. Car autant l’orthographe et la grammaire répondent à des règles strictes, autant le style est une pure question d’appréciation…

Sur le côté droit de l'écran les tournures problématiques sont classées et signalées par des couleurs.

Sur le côté droit de l’écran les tournures problématiques sont classées et signalées par des couleurs.

On est en revanche moins enthousiaste sur le volet vocabulaire chargé de signaler les niveaux de langue (ex. : une tournure très familière dans un texte soigné) qui ne nous a pas signalé toutes les (nombreuses) ruptures de niveaux de langue de notre « texte-monstre », mais a, par contre, bien repéré les verbes ternes (tournures faibles).

Antidote 9 écran (5)

Bilan correction stylistique

Bilan correction stylistique (cliquez)

Un excellent bilan tant le logiciel est fiable et doté d’une ergonomie à la fois remarquable et discrète autorisant des corrections soignées sans surcharger l’utilisateur d’outils. Cette grande nouveauté d’Antidote 9 fait donc un carton plein – avec micro bémol sur la détection des niveaux de langue – et place désormais le correcteur canadien en position frontale face à Cordial.

Bilan global

Bilan global (cliquez)

Antidote a préservé ce qui faisait sa force (clarté, fiabilité, ergonomie), amélioré quelques-unes de ses performances clés et s’est enrichi d’outils stylistiques de très bonne facture. C’est un vrai nouveau logiciel qui est proposé ici, non une nouvelle itération légèrement retouchée. L’achat de cette version 9 ou la mise à niveau si vous aviez déjà Antidote 8 est donc chaudement recommandée.

Antidote 9 (Windows, Mac, Linux) est disponible directement chez son éditeur Druide ou chez son distributeur français MySoft.

La mise à niveau depuis une ancienne version coûte environ 40 €

Le logiciel coûte à l’achat 119 €

Vous pouvez par ailleurs consulter ici un test du correcteur concurrent Cordial 21.

 

Author: François

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Correcteurs d’orthographe, match retour | L'OEIL A VIF - un blog par François Coulaud - […] [Mise à jour janvier 2016] : Vous pouvez retrouver le test de la nouvelle version d’Antidote, Antidote 9 en…
  2. Cordial 21 : que vaut le nouveau correcteur ? | L'OEIL A VIF - un blog par François Coulaud - […] Cordial 21 si l’on travaille sur Libre Office ou Open Office. D’autant moins que le concurrent, Antidote 9, que nous avons…
  3. Cordial 21 : que vaut le nouveau correcteur ? | L'OEIL A VIF - un blog par François Coulaud - […] Cordial 21 si l’on travaille sur Libre Office ou Open Office. D’autant moins que le concurrent, Antidote 9, que nous avons…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This