Les lions de la MGM

Lion-MGM-tn

C’est un des logos les plus célèbres de l’histoire du cinéma. Un lion rugissant qui introduit les films de la MGM.

En fait, il n’y a pas un mais des lions MGM. Des lions transformés en stars. Des lions montrés un peu partout comme une attraction. Des félins qui ont parfois beaucoup tourné et à qui il est arrivé des aventures assez incroyables. Petite promenade photo dans l’histoire. Survolez svp l’image pour faire apparaître les commandes de défilement.

1917
Le lion s'appelle Slats, il est plutôt paisible et né très loin de Los Angeles, au zoo de Dublin.
Slats
Slats photographié comme une star,.
1923
Slats a pris un gros coup de vieux et ressemble désormais à Scar, le méchant félin du "Roi lion". Il est mort en 1936.
1928
Le lion logo s'appelle Jackie et il inaugure le cinéma parlant en rugissant.
Jackie
Démonstration de voix...
Jackie
Jackie et son dresseur qui l'a fait tourner dans plus d'une centaine de films.
Jackie
Greta Garbo pas follement rassurée par l'autre vedette MGM, Jackie.
Jackie
Jackie, aussi surnommé Leo, devient une attraction itinérante de la MGM à travers tous les USA.
Jackie
Jackie, aussi surnommé Léo était transporté notamment par avion. Il a survécu à un crash aérien dans l'Arizona ce qui lui a valu un nouveau surnom : Léo le chanceux.
1928-32
Deux intérimaires lions : Telly et Coffee employés pour les premiers test Technicolor mais sans jamais décrocher le titre d'icône de la MGM.
1934
Tanner le nouveau lion en impose. Le lion, très coléreux, était particulièrement surveillé.
1951
Tanner a règné sur les productions MGM jusqu'en 1956 !
1956
Le lion George, un intérimaire au look hallucinant. Grumpy lion !
1957
Léo, c'est lui qui, jusqu'à nos jours rugit en ouverture des films MGM. Il a aussi tourné dans plusieurs Tarzan et dans une adaptation télé des aventures de l'homme singe.
1958
"Hitch" et Léo.
2012
Léo encore là de nos jours mais retouché numériquement pour la 3D. Son rugissement est, lui aussi, un trucage numérique désormais.

Et le plus drôle de cette valse féline c’est que personne n’a osé dire aux pontes de la MGM que c’était moins les lions que la devise du studio en latin de cuisine qu’il fallait changer. L’art pour l’art (ou l’art est la récompense de l’art), ça se dit « Ars artis gratia » et non « Ars gratia artis ».

Balade vidéo dans l’histoire des lions de la MGM :

Author: François

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This