Violente mélancolie

Soldats inconnus image départ

Une personnalité immédiate, une patte esthétique instantanément identifiable. La chose est rare, voire rarissime en jeu vidéo.

Mais, plus fort qu’une pupille flattée et qu’un appel aux cartes postales d’antan lovées dans les armoires, l’esthétique du jeu Soldats inconnus : mémoires de la Grande Guerre, présenté avant-hier par Ubisoft, fait passer immédiatement une forme de mélancolie poétique et acide.

Pas pour les raisons habituelles. Ici, nul réalisme top moumoute avec explosions et armes en ultra-haute définition. Le jeu, conçu à l’occasion du centenaire de la Première guerre mondiale,  n’a en effet été confié qu’à une petite équipe d’une dizaine de personnes. Pas plus de thématique méchants/gentils chère au jeu vidéo. Soldats inconnus suivra en effet le destin tragique sur le front de l’Ouest de cinq personnages de différentes nationalité unis par une improbable histoire d’amour entre un Allemand et une Française. Le créateur du jeu, Paul Tumelaire, initialement frappé par une image de soldat dans une tranchée, explique avoir dessiné le jeu comme une sorte de BD interactive inspirée par Tardi, Larcenet ou encore Joann Sfar. Emaillé de documents authentiques (écussons de régiments, plaques militaires…), le jeu promet un grand bain d’émotion.

Soldats inconnus : mémoires de la Grande Guerre mêlant énigmes et logique sera purement téléchargeable (PC et consoles). Il sortira en avril sous la forme de cinq épisodes. En voici la bande-annonce.

Vous pouvez aller voir le blog de Paul Tumelaire ici.

 

François

Author: François

Share This Post On

2 Comments

  1. Bonjour,

    Coup de cœur également, tu veux parler des BD de Jean Tardi ?

    @+

    Post a Reply
    • François

      Merci Cyril, la faute est corrigée 😉

      Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This