Breaking bad: promo poétique

AMC vient de publier un teaser plutôt gonflé pour le prochain grand final de la série Breaking Bad, à découvrir ci-dessous :

La vidéo est réalisée en time-lapse (on vous montrait ici un exemple de cette spectaculaire technique vidéo) et Bryan Cranston, l’interprète de Walter White, le « héros » de la série, y lit Ozymandias, un célèbre poème de Percy Bysshe Shelley (poète et époux de Mary Shelley, l’auteure de Frankenstein). Vous trouverez ci-dessous la traduction française du poème pour les non-anglophones ainsi que le texte original.

ozymandia

Ozymandias, un nom poétique pour le pharaon Ramsès II (et accessoirement le pseudonyme d’un des personnages principaux de Watchmen 😉

La traduction française du poème, trouvée ici :

Jadis, un voyageur d’une contrée antique Vint me dire : « Il y a, dans ces lieux désertiques Deux jambes de granit dépossédées d’un buste; A leurs pieds, les éclats d’un visage robuste

Montrent les sourcils forts, la lèvre autoritaire, Que le sculpteur a su donner au caractère Qui survit aujourd’hui dans ces vestiges froids A la main et au cœur qui l’ont conçu deux fois.

Et sur le piédestal apparaissent ces mots : « Je suis Ozymandias, Roi des Rois. Admirez Mon œuvre, ô tout-puissants, et désespérez ! »

Il ne reste plus rien au-delà des morceaux Du colosse estropié que l’immensité nue Du sable, à l’infini, qui s’étend sous les nues.

Et le texte original :

I met a traveller from an antique land Who said: « Two vast and trunkless legs of stone Stand in the desert. Near them, on the sand, Half sunk, a shattered visage lies, whose frown,

And wrinkled lip, and sneer of cold command, Tell that its sculptor well those passions read, Which yet survive, stamped on these lifeless things, The hand that mocked them and the heart that fed,

And on the pedestal these words appear: ‘My name is Ozymandias, king of kings: Look on my works, Ye Mighty, and despair!’

Nothing beside remains. Round the decay Of that colossal wreck, boundless and bare, The lone and level sands stretch far away. »

Author: François

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Breaking Bad, le film | L'OEIL A VIF - un blog par François Coulaud - […] Les fans sont souvent extraordinaires. Deux réalisateurs français, Lucas Stoll et Gaylor Morestin sont des fans de la série…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This